FORCE & MUSCLES II

Bodybuilding/Remise en forme/Musculation
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Les protécteurs de proteines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arès
Pur et dur
Pur et dur


Nombre de messages : 1673
Age : 35
Localisation : IDF
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Les protécteurs de proteines   Sam 21 Avr - 7:56:06

LES PROTECTEURS DE PROTEINES


ACIDE AMINES RAMIFIES ( BCAA)

La leucine,l’isoleucine et la valine sont trois acides aminés spécialisé connu sous l’appellation d’acides aminés ramifiés. Les recherches montrent que ces BCAA peuvent etre brulés à des fins énergétiques et qu’ils peuvent soutenir le taux de testostérone quand ils sont pris avant l’effort .
La raison est probablement la suivante :
Une séance d’entrainement intense détruit du tissu musculaire.
Or , si le muscle est protégé,on note un impact positif sur le taux de testostérone , hormone qui joue un role considérable dans le maintien de la masse maigre et de son développement .
Ici , c’est la leucine qui semble avoir la plus grande efficacité : les muscle l’utilisent comme carburant d’où un effet anticatabolisant.
Elle élève également la concentration d’insuline, hormone qui peut stoppé rapidement la destruction du tissu musculaire et déclencher la synthèse des protéines
Dose :
5 à 10 g ,a la fois avant et après entrainement


HMB

Métabolite de la leucine , le HMB augmente la sécrétion d’insuline ( qui est la meilleur hormone anticatabolisante ) .
La leucine et ces métabolite empechent la dégradation des proteines et favorisent la prise de masse, notamment chez ceux qui débutent en musculations.
Dose :
1 à 3g avant et après entrainement , et une a 2 doses supplémentaires réparties sur la journée


ARGININE LYSINE


L’arginine est un acide aminé essentiel dans certaine conditions , c'est-à-dire qu’il devient nécessaire au cour des périodes de stress important , comme pendant un régime stricte ou des entrainements extremes .
La lysine est un acide aminé essentiel que l’on trouve couramment dans de nombreux aliments protidiques .
Une étude a montré qu’une combinaison d’arginine et de lysine amplifiait la sécrétion d’hormone de croissance (HG).
La GH épargne le muscle en réorientant le métabolisme de façon a privilégié les graisses comme source d’énergie , si bien que les protéines ne sont pas dégradées .
La leucine , l’arginine fait grimpés le taux d’insuline :
On obtient alors un effet anticatabolisant prononcé
Dose :
3 à 5g d’arginine et 3 à 5g de lysine 1 heure avant entrainement




PHOSPHATIDYLSERINE (PS)

Phospholipides dérivé des pousses de soja , la PS participe au contrôle du cortisol , hormone qui fragmente les protéines .
Le cortisol connaît souvent une élévation brutale au cours d’un effort intense , ce qui favorise la décomposition des protéines et de la fonte musculaire .
En prenant de la PS après une séance, il est possible de stoppé l’augmentation du cortisol .
Résultat , l’anabolisme peut ce remettre en route .
Dose :
800mg avant entrainement


CETOISOCAPROATE (CIC)

Le CIC est un métabolite de la leucine et un précurseur de HMB .
Comme la leucine, il fournit du carburant aux muscles et prévient la fonte musculaire , en particulier chez les personnes au régime .
Il réduit également la l’accumulation d’ammoniaque .
Composé toxique produit par le métabolisme , l’ammoniaque sanguine entrave la production de glycogène et d’ATP ,éléments essentiels pour la réparation tissulaire et récupération .
Ce supplément s’est certainement révélé performent pour les éleveurs :
Les animaux aux quels on administre su CIC affichent 20 % de graisse en moins et leurs masse musculaire est augmentée de 15 % .
Ce type de résultats étonnants n’a pas révélé dans des études sur l’homme, mais le CIC semble etre une substance vraiment prometteuse pour les pratiquants de bodybuilding.
Dose :
1 à 3g a la fois a jeun le matin et avant entrainement


VITAMINE E

Liposoluble , la vitamine E est bénéfique.
Elle combat le stress oxydatif lié à l’entrainement et au régime .
L’oxydation peut détruire les tissus dont celui du muscle et faire basculer le corps en état catabolique.
Les résultas d’une étude suggèrent que la prise de vitamine E diminue le taux de molondialdéhyde , marquer de l’oxydation la meme étude a également fait apparaître que la vitamine E réduisait l’activité de la créatine kinase , indicateur des dommage subit par les fibres musculaires
Dose :
400 à 800iu à prendre au petit déjeuner


VITAMINE C

Cette vitamine hydrosoluble peut atténuer l’action nocive des radicaux libres .
Ces molécules oxydantes très actives s’attaquent aux tissu de corps qu’ils affaiblissent , ce qui contribue a l’inflammation et la dégradation de la masse maigre .
La vitamine C contrôle aussi le cortisol (hormone du stress) dont le taux est élevé en cas de régime alimentaire draconien ou d’entrainement intense.
Selon une étude , mille gramme par jour de vitamine C administré a des haltérophiles ont permis de maitriser la concentration sanguine de cortisol .
Dose :
500 à 1000 mg à prendre au cours du repas post entrainement ( moi je dis qu’il faut 2000 mg par jour !!!!)


CASEINE


Phosphoprotéines alipidique obtenue par précipitation du lait , la caséine est lente à digérer .
Il lui faut 2 heures pour passé entièrement dans le sang ou elle peut rester jusqu’à 7 heures :
Sa libération prolongée peut empecher l’oxydation des protéines pendant une période de restriction calorique .
Dans une étude on a obtenu un effet anticatabolique très net avec la caséine , à savoir une plus forte rétention de muscle et une plus grande perte de graisse .
Dose :
40 à 50g au coucher (l’organisme pouvant passer en état anabolique au cours de la nuit ) ou dilués avec de la whey protéine en debut de journée (pour assurer apport immédiat d’acide aminé).



GLUTAMINE

La glutamine augmente le volume d’eau dans les muscles.
En général cette rétention hydrique aide le corps a maintenir sa masse musculaire en le protégeant contre le catabolisme.
La glutamine aide aussi a tempérer le taux de cortisol circulant .
Dose :
5 à 10 g a la fois avant et après entrainement


AIL

La réputation de l’ail comme aliment bon pour la santé et veille de milliers d’années .
Bien que les recherche de ces effets sur l’homme ne soient pas tellement nombreuses , il faut mentionner je potentiel de cette plante comme agent anticatabolique .
D’après une étude les suppléments d’ail prit conjointement avec un régime en caséine on modifié le statut hormonale chez les rats , ce qui a entrainé un abaissement des hormones du stress , comme le cortisol .
Dose :
450mg de poudre d’ail 2 fois par jour , avec un shake de protéines de caséines


article copié par moi meme du magazine muscle et fitness de janvier 2005
Revenir en haut Aller en bas
 
Les protécteurs de proteines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» avant d'acheter sa poudre protéinée...
» Le mythe des protéines ?
» Protéine soluble
» Les protéines végétales
» Les repas "réfractaires" ou haut en proteines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORCE & MUSCLES II :: Suppléments :: Supplémentation pour la masse-
Sauter vers: